Familiar Wife

wife01

Impression

Familiar Wife est un drama coréen scénarisé par Yang Hee Sung et réalisé par Lee Yang Seob. Il a été diffusé de août 2018 à septembre 2018 sur la chaîne TVN. Il comporte 16 épisodes. Vous pourrez retrouver les épisodes en vostfr sur Viki.

4

Un choix inattendu peut complètement bouleverser votre vie.

Cha Joo Hyuk travaille dans une banque et est marié à Seo Woo Jin depuis cinq ans. Lorsqu’un jour un incident étrange se produit, Joo Hyuk prend une décision qui a un impact inattendu sur sa vie et ceux qui l’entourent. Soudainement, la vie qu’il avait avec Woo Jin et son meilleur ami, Yoon Joong Hoo, a complètement disparu et il mène une vie très différente.

Comment son premier amour, Lee Hee Won, fera-t-il partie de sa nouvelle vie ? Pourra-t-il récupérer son ancienne vie ?

avis

 

 

 

 

Familiar wife n’était absolument pas prévu, tout comme Lovely Horribly. Je l’ai aperçu dans les suggestions de Viki et en est entendu beaucoup parler. Ayant besoin de quelque chose sur Viki sous la main car c’est le seul moyen de regarder des épisodes avant ma connexion pourrie, je lui ai laissé sa chance.

Au départ, j’étais très inquiète sur le déroulement de l’histoire. Un homme change de vie parce qu’il ne supporte plus sa femme. Il change tout simplement de femme alors qu’il a des enfants. Bon… Il demande vite pardon à ses enfants ce qui ne change pas le problème aha. J’avais prévu qu’il change vraiment de vie et oublie simplement son ancienne. Il y aurait forcément des difficultés parce que c’est une série et il y en a toujours mais je ne savais pas lesquelles et c’est ce qui m’a poussé à le regarder. Mais on se rend très vite compte que d’une part sa nouvelle femme n’est pas vraiment compatible avec lui mais qu’en plus son ancienne femme apparaît dans sa nouvelle vie sans aucuns souvenirs de leurs vies communes. C’est assez compliqué tout ça, j’en conviens.

Il arrive donc une multitude de chose parfois drôle, parfois triste. Le drama nous fait passer par une panoplie d’émotion et c’est ce qui m’importe beaucoup. Après tout, si on ne ressent rien face au drama, il est légèrement compliqué de l’aimer selon moi. Il finit par aborder des sujets qui sont essentiels comme les efforts dans un couple doivent venir des deux côtés et non uniquement un seul.

Les personnages sont très attachants, tous autant les uns que les autres. Quelques soit la vie menée le travail du personnage principal masculin, il a toujours le même travail. Nous redécouvrons donc à chaque fois ces derniers qui ne changent pas beaucoup. Certaines relations au travail se mette en place et prennent un tout petit peu de temps au drama. C’était tellement doux et drôle ! Les amis et la famille aussi ont une grande importance dans ce drama et l’évolution de l’histoire les prends tous en compte. Je me suis énormément attaché à eu et ils resteront un peu plus longtemps que d’habitude dans ma mémoire. Ils sont tous adorables même la femme non compatible qui m’a un peu saoulé avec ses manières de princesse.

Cependant, son ancienne vie n’a pas vraiment été abordé. Il n’est absolument pas abordé le fait que changer de vie n’est pas la solution. Il n’y a aucun moment où on fait comprendre que oui le présent et le futur de ta vie actuelle est important mais que non tu ne changes pas de vie dés qu’elle devient difficile. On affronte ses problèmes en face, on ne les contourne pas. Je suis un peu fâchée par rapport à ce point-là.

Pour conclure, Familiar Wife est un drama qui m’a fait passer un bon moment avec des personnages ultra attachants, même les plus chiants.  Il aborde beaucoup de sujets importants concernant le travail, la famille, les amis, le couple et la vie quotidienne en général. Cependant, il ne fait que contourner le problème et je ne suis pas d’accord avec ça.

 

Publicités

Lovely horribly

4ec5e916b9f741a3b6d261c1c86bc759

Impression

Lovely Horribly est un drama coréen scénarisé par Park Min Joo et réalisé par Kang Min Kyung. Il a été diffusé de août 2018 à septembre 2018 sur la chaîne KBS. Vous pourrez retrouver les épisodes en vostfr sur Viki.

4

Avez-vous déjà songé à un possible destin commun ? Lovely Horribly est une série mêlant comédie romantique et thriller. Yoo Philip, grande vedette, et Ji Eul Soon, auteur d’histoires dramatiques, se rencontrent et vivent des choses étranges. Ils sont nés le même jour à la même heure et leurs destins sont liés. Si l’un des deux est heureux, l’autre devient malheureux. La relation entre ces deux personnes est faite de coïncidences, de coups du sort, d’horreur et de romance. Comment Philip et Eul Soon vont-ils gérer leur destin commun ? Ils veulent être heureux, comme tout le monde, mais cela semble impossible. Restez connecté pour regarder leur jolie et terrible romance et découvrir ce qui va leur arriver.

Source : Viki

avis

 

 

 

 

Je suis tombée sur Lovely Horribly par hasard. Je flânais juste un peu sur viki et regardais ses nouveautés et je me suis laissée tenter. Malgré ma piteuse connexion, je peux à peu près regarder des vidéos sur Viki quand ça le veut bien… Cela me permettait donc de passer le temps et surtout me décompresser après mes journées de cours stressantes. Au final, je suis plutôt mitigée sur ce drama.

Le drama nous plonge dans une atmosphère surnaturelle dans le début du drama. Toute une histoire se fait autour. On remarque très vite que cette part du drama est là pour mettre l’intrigue thriller en place. L’intrigue en soit n’est pas extraordinaire. Toute la première partie est un mélange entre surnaturel, meurtre et romance. Tout est mélangé, en chiffon et on a du mal à savoir ce qu’il en est. Pourtant d’un autre côté les évènements à venir étaient assez prévisibles dans leur ensemble…

Le drama est très vite tomber dans un « protège-moi, protège-toi ». Un coup, c’est cette personne qui est en danger. Deux secondes plus tard c’est l’autre. Ils ont joué avec ça et c’est ce qui rendait l’histoire encore plus floue et la romance lassante. De plus, j’ai eu un peu de mal avec les personnages principaux. Ils ne m’ont juste pas transcendé. Ce sont de bons personnages mais ni original ni vraiment accrocheur. Par contre, j’ai trouvé les personnages secondaires un peu plus travaillé. Notamment pour Ki Eun Young. Son désespoir est tel que je n’ai pu qu’avoir pitié de cette fille vraiment mauvaise dans le fond. Le frère de Ra Yeon aussi qui est tout prêt sans qu’on le sache. Ra Yeon, elle-même, même si elle n’a rien d’original. Et enfin Yoon Ah n’est pas originale non plus mais l’actrice joue parfaitement bien.

Enfin, j’ai bien aimé voir le travail de scénariste de drama que j’admire beaucoup. Tout le travail derrière un drama, même s’ils ne disent pas tout ce qui est normal. C’était tellement intéressant ! Maintenant, je voudrais être scénariste… Les dramas me font beaucoup trop changer d’avis.

Pour conclure, j’ai suivi sans grande émotion. Ce n’est pas une histoire qui m’a transcendé. Tout comme mon avis, j’ai trouvé le drama un peu brouillon, comme s’il tâtait le drama. L’histoire ne m’a pas transporté et la romance ne m’a pas émue mais j’ai tout de même passer un bon moment à flâner et à ne pas utiliser mon cerveau. En soit, il faut réfléchir pour comprendre certaines choses ou en découvrir à l’avance mais j’avais juste besoin de me détendre et ce drama a parfaitement joué son rôle.

The sun is also a star

couv2564000

Impression

The sun is also a star est un roman écrit par Nicola Yoon.  Il est traduit par Karine Suard-Guié et édité par les éditions Bayard en France. Il compte 421 pages.

4

Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale. Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux États-Unis, est sous le coup d’une procédure d’expulsion et devra quitter le pays le soir même. L’adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution. Sous l’effet d’un enchainement d’évènements dus au hasard (ou au destin ?), Daniel et Natasha se rencontrent et vont vivre, le temps d’une journée, une belle histoire d’amour. Une histoire à laquelle viennent se mêler le jeu des coïncidences, la menace de l’exil et le poids des différences culturelles.

Source : Livraddict

avis

 

 

 

 

The sun is also a star est, encore une fois, un livre emprunté au CDI de mon lycée. C’est un livre qui était dans ma wish list depuis sa sortie. J’ai lu Everything everything du même auteur et j’étais très curieuse de cet autre roman.

Nous suivons donc deux jeunes à double culture, un américo-coréen et une afro-américaine, qui ont deux caractères très opposés. En effet, l’un suit son côté sentimental, l’autre la logique. Tous deux se rencontrent, font des choix qui amène à d’autres choix. Nous les suivons pendant une journée seulement et pourtant il se passe beaucoup de choses. Ce n’est pas l’histoire la plus rythmée avec le plus d’action et de suspens que j’ai pu lire mais j’ai été très surprise qu’une seule journée puisse tenir 400 pages. L’histoire est cohérente et suit une certaine logique (normal me direz-vous). De plus, on retrouve certaines informations sur certaines expressions, choses du monde (c’est difficile à définir concrètement mais ça passe de la science au destin), religion et culture (coréenne et jamaïcaine principalement) que l’on ne connait pas forcément. Cela rajoute un peu plus et nous instruit. C’est un point qui m’a beaucoup plu, très appréciable. J’aime découvrir des choses et j’ai été servie !

L’auteur parle de divers sujets comme l’immigration, les rêves, la famille, l’amour, la confiance, le destin, le hasard et bien d’autres. La plume de l’auteur est douce, légère et assez poétique. Même les sujets fâcheux sont traités avec une certaine poésie, émotion difficile à décrire qui nous emporte dans nos propres réflexions sur ces derniers. L’auteur véhicule un certain message sans altérer nos propres pensées et idées. Elle n’émet pas réellement une critique mais plutôt une vision à laquelle nous sommes d’accord ou non. Je ne sais pas si j’ai bien exprimer ce que je pensais. Je suis un peu malade avec un peu de fièvre et c’est compliqué mais je tenais à sortir cet article aujourd’hui.

Cependant, cette seule journée n’est pas assez pour s’attacher profondément aux personnages. J’aurais aimé en découvrir davantage sur eux. En une seule journée et un peu plus vers la fin, ils ont beaucoup évolué mais j’aurais aimé suivre cette évolution plus longtemps. J’ai beaucoup aimé les lire se débattre avec leur idées et échanger entre eux. J’ai beaucoup aimé leur choix et leur remise en question. Je me suis un peu attachée à eux mais j’aurais plus, juste plus. Yep, give me more plz.

Enfin, ayant lu un autre livre de cet auteur, je ne peux m’empêcher de faire une comparaison. Ce n’est peut être pas le mieux mais il m’est dur de faire autrement. Bien que The sun is also a star m’a fait passé un agréable moment, j’ai préféré son premier livre : everything everything. Everything everything est un hymne à la vie tandis que The sun is also a star est plus une ode à l’amour. Mon coeur balance vers le premier. Ce n’est que subjectif et il est mieux que chacun se fasse sa propre idée mais voici la mienne.

Pour conclure, je recommande ce livre à ceux qui s’intéressent à des sujets pas faciles concernant notre société, la science, la poésie, à ceux qui s’interrogent sur le hasard et le destin, à ceux qui aiment les lectures rapides et aux amoureux de romance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous, les filles de nulle part

couv15083900

Impression

Nous, les filles de nulle part est un roman écrit par Amy Reed. Il est traduit par Valérie Le Plouhinec est édité par les éditions Albin Michel en France. Il compte 530 pages de révolte et de mécontentement.

4

À : destinataires cachés
De : LesFillesdeNullePart
Chères amies,
Vous en avez marre ? Vous avez peur ?
Vous en avez marre d’avoir peur ?
Vous êtes en colère ?
On sait ce qu’ils ont fait. Spencer Klimpt, Eric Jordan et Ennis Calhoun. On sait qu’ils ont violé Lucy. On sait qu’ils ont fait du mal à d’autres, probablement beaucoup d’entre nous. On sait qu’ils recommenceront.
Vous êtes prêtes à agir ? À ne plus vous taire ?
Rejoignez-nous. Ensemble nous sommes plus fortes qu’eux.
Nous ne nous tairons plus.
Nous les Filles de Nulle Part.
A partir de 15 ans.

avis

 

 

 

 

Nous les filles de nulle part est un roman que j’ai emprunté dans mon CDI. Etre dans un BTS veut dire être dans un établissement scolaire et ça a parfois ses avantages. C’est un roman qui me tentait beaucoup car, à la vue du résumé, il parle forcément de viol. Ce thème me touche et me tient beaucoup à coeur. Tout simplement, la révolte contre cet acte violent me fait, d’une certaine manière, vibrer.

Nous suivons donc principalement trois jeunes filles très différentes les unes des autres. Il y a Grace qui a déménagé ou plutôt qui a été obligé de déménager pour des raisons que je vous laisse découvrir. Ensuite, il y a Erin qui est autiste. Et enfin, il y a Rosine qui est une lesbienne issue d’une famille mexicaine. Elles n’ont pas grand chose en commun. Pourtant, elles vont tout de même construire une amitié en suivant le chemin de la révolte. Elles vont vouloir faire bouger les choses et essayer. De plus, nous suivons plusieurs points de vue durant la lecture, plusieurs bouts de vie de plusieurs femmes. Elles sont tellement différentes et ressemblantes les unes des autres qu’il est impossible de ne pas s’identifier à au moins une d’entre elle.

Comme j’en parle plus haut, ses sujets m’ont touché au plus profond de mon être, mon révolté. Ce livre est un vrai coup de poing qui nous retourne l’estomac. Il nous écœure. Il nous dégoûte. Ce qu’il s’y passe nous sort par les yeux. Il nous met en colère et il nous rend triste. Et c’est tout ce qui fait son charme. Il parle de la place des femmes dans la société, de la culture du viol, de la famille, de l’amitié et de l’amour. Il faut s’accrocher et il faut se révolter intérieurement pour pouvoir lire ce livre mais il en vaut carrément la peine !

Cependant, je lui reproche une petite chose : sa lenteur et la fin qui laisse un petit peu sur sa faim. Tout le long de l’histoire, le rythme est plutôt long avec quelques montées mais très peu. C’est un livre crescendo mais le problème est que la fin est trop rapide pour le coup. J’en veux encore. Je veux voir ce qu’il arrive jusqu’à la toute fin. Le problème est d’actualité et l’espoir ne ferait pas trop de mal. Il n’empêche que ce début de fin et une vrai délivrance, comme si je pouvais enfin respirer. Je dois avouer qu’il est assez difficile d’être claire sur mon ressenti concernant cette fin, pourquoi je l’aime et ne l’aime pas en même temps, sans vous spoiler. A tous ceux qui l’ont lu venez discuter avec moi, plz !

Pour conclure, je reprends la fin de mon post instagram car je ne trouve pas de mot. Que tu sois un homme, une femme ou ni l’un, ni l’autre, tu dois lire ce roman. Le message qu’il fait passer est tellement important que ce livre doit passer dans le plus de mains possibles. Vraiment, cette histoire est autant merveilleuse qu’horrible. Elle a réveillé en moi la révoltée, la rebelle et un poil l’anarchasiste que je suis.

COUP DE COEUR