couv15083900

Impression

Nous, les filles de nulle part est un roman écrit par Amy Reed. Il est traduit par Valérie Le Plouhinec est édité par les éditions Albin Michel en France. Il compte 530 pages de révolte et de mécontentement.

4

À : destinataires cachés
De : LesFillesdeNullePart
Chères amies,
Vous en avez marre ? Vous avez peur ?
Vous en avez marre d’avoir peur ?
Vous êtes en colère ?
On sait ce qu’ils ont fait. Spencer Klimpt, Eric Jordan et Ennis Calhoun. On sait qu’ils ont violé Lucy. On sait qu’ils ont fait du mal à d’autres, probablement beaucoup d’entre nous. On sait qu’ils recommenceront.
Vous êtes prêtes à agir ? À ne plus vous taire ?
Rejoignez-nous. Ensemble nous sommes plus fortes qu’eux.
Nous ne nous tairons plus.
Nous les Filles de Nulle Part.
A partir de 15 ans.

avis

 

 

 

 

Nous les filles de nulle part est un roman que j’ai emprunté dans mon CDI. Etre dans un BTS veut dire être dans un établissement scolaire et ça a parfois ses avantages. C’est un roman qui me tentait beaucoup car, à la vue du résumé, il parle forcément de viol. Ce thème me touche et me tient beaucoup à coeur. Tout simplement, la révolte contre cet acte violent me fait, d’une certaine manière, vibrer.

Nous suivons donc principalement trois jeunes filles très différentes les unes des autres. Il y a Grace qui a déménagé ou plutôt qui a été obligé de déménager pour des raisons que je vous laisse découvrir. Ensuite, il y a Erin qui est autiste. Et enfin, il y a Rosine qui est une lesbienne issue d’une famille mexicaine. Elles n’ont pas grand chose en commun. Pourtant, elles vont tout de même construire une amitié en suivant le chemin de la révolte. Elles vont vouloir faire bouger les choses et essayer. De plus, nous suivons plusieurs points de vue durant la lecture, plusieurs bouts de vie de plusieurs femmes. Elles sont tellement différentes et ressemblantes les unes des autres qu’il est impossible de ne pas s’identifier à au moins une d’entre elle.

Comme j’en parle plus haut, ses sujets m’ont touché au plus profond de mon être, mon révolté. Ce livre est un vrai coup de poing qui nous retourne l’estomac. Il nous écœure. Il nous dégoûte. Ce qu’il s’y passe nous sort par les yeux. Il nous met en colère et il nous rend triste. Et c’est tout ce qui fait son charme. Il parle de la place des femmes dans la société, de la culture du viol, de la famille, de l’amitié et de l’amour. Il faut s’accrocher et il faut se révolter intérieurement pour pouvoir lire ce livre mais il en vaut carrément la peine !

Cependant, je lui reproche une petite chose : sa lenteur et la fin qui laisse un petit peu sur sa faim. Tout le long de l’histoire, le rythme est plutôt long avec quelques montées mais très peu. C’est un livre crescendo mais le problème est que la fin est trop rapide pour le coup. J’en veux encore. Je veux voir ce qu’il arrive jusqu’à la toute fin. Le problème est d’actualité et l’espoir ne ferait pas trop de mal. Il n’empêche que ce début de fin et une vrai délivrance, comme si je pouvais enfin respirer. Je dois avouer qu’il est assez difficile d’être claire sur mon ressenti concernant cette fin, pourquoi je l’aime et ne l’aime pas en même temps, sans vous spoiler. A tous ceux qui l’ont lu venez discuter avec moi, plz !

Pour conclure, je reprends la fin de mon post instagram car je ne trouve pas de mot. Que tu sois un homme, une femme ou ni l’un, ni l’autre, tu dois lire ce roman. Le message qu’il fait passer est tellement important que ce livre doit passer dans le plus de mains possibles. Vraiment, cette histoire est autant merveilleuse qu’horrible. Elle a réveillé en moi la révoltée, la rebelle et un poil l’anarchasiste que je suis.

COUP DE COEUR

Publicités

2 commentaires sur « Nous, les filles de nulle part »

    1. Elle fait toujours peur. 😂😂

      Là encore c’est dur de ne pas spoiler… Hum… Disons que ce livre éveille la rage, vraiment, car les actes, les gestes et les paroles sont révoltants (mais ça je le dis trop 😁). Du coup on attend quelque chose qui est très dur à avoir dans la vie. C’est un peu le même genre de frustrations mais pas tellement contre la plume ou l’histoire mais plus contre le monde lui même. J’aurais dû le dire tout de suite comme ça c’est beaucoup plus clair xD

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s